Évènements

Programme 2024

26 janvier 2024 - 11h00 - 12h30

Assemblée générale du laboratoire

AG du laboratoire et pot de rentrée

26 janvier 2024 - 9h30 - 11h00

Conseil de laboratoire

Conseil de laboratoire

Programme 2023

12 décembre 2023
16 décembre 2023 - Toute la journée

Inégalités éducatives, Langues et Accès aux Savoirs en Outre-mer

Séminaire intensif du Projet ILASOM

8 décembre 2023 - 14h30 - 17h00

Séminaire – Théories et données linguistiques

Animé par Anaïd Donabédian et Alexandru Mardale (INALCO, SeDyL)

Max Silberztein, Université de Franche-Comté

Approches formelle et empirique pour l’analyse linguistique

 

Max Silberztein, Université de Franche-Comté

Grammaire transformationnelle : le projet NooJ

 

Olena Saint-Joanis, Université de Franche-Comté

Ressources lexicales, morphologiques et syntaxiques pour l’ukrainien

 

Masako Watabe, Université de Franche-Comté

Un dictionnaire polylectal pour le rromani

Resumés

8 décembre 2023 - 14h00 - 17h00

Séminaire doctoral – Pratiques langagières – terrains, méthodes, théories

Animé par Isabelle Léglise et Valelia Muni Toke (INALCO, 2 rue de Lille, salle L0.01)

Discussion de Rosa et Flores (2017) Unsettling race and language: Toward a raciolinguistic perspective

8 décembre 2023 - 9h00 - 11h00

Séminaire Outre-mer et recherche en sciences sociales : jeux d’échelles et de souverainetés (séminaire F3S)

Organisé par Valelia Muni Toke (IRD SeDyL)

Meoïn Hagège (Inserm U955 CEpiA/SAGE) et Dolorès Pourette (IRD, Ceped) : « Parcours de personnes atteintes de cancer à la Réunion, résultats préliminaires de l’étude Isocarma »
Discutante : Nathanaëlle Soler (IRD, SENS)

Inscription

 

Programme 2023

22 novembre 2023 - 14h00 - 16h00

Séminaire The Fields of the Global GRIP

Animé par Vincenzo Cicchelli (CEPED) et Isabelle Léglise (SeDyL)

Márton Demeter (Univ NKE, Budapest)

World-systemic hierarchies in academic knowledge production: centers, peripheries and emerging world regions

In my latest book Academic Knowledge Production and the Global South: Questioning Inequality and Underrepresentation I provided an empirical analysis of the geopolitical distribution of academic capital and scientific impact with a specific focus on social sciences. In this presentation I will talk about the empirical evidence that suggests severe inequalities over different world regions and I will delineate a model of academic capital accumulation and the operation of the world-system of knowledge production. More importantly, I will talk about different strategies that emerging world regions apply to struggle against the Anglo-Saxon (and especially the North American) hegemony of the global academia.

Affiche

 

20 novembre 2023
21 novembre 2023 - Toute la journée

Journée d’étude F3S : Publication et citation entre Nord et Sud global : Approches empiriques et retours d’expérience

INALCO, 2 rue de Lille, pré-inscription obligatoire

Ces journées d’études partent du constat que les enjeux de publication académique participent pleinement des inégalités et des rapports de pouvoir dans la production des connaissances scientifiques. Elles s’inscrivent ainsi dans le sillage d’une réflexion menée depuis plusieurs décennies sur un accès inégal à des positions énonciatives légitimes et légitimantes, expliqué tantôt par les déséquilibres économiques importants qui structurent le champ scientifique globalisé et les marchés de l’édition académique, tantôt par les processus de marginalisation qui, par l’exclusion ou la mise à l’écart de certains savoirs ou acteurs épistémiques, tendent à « inhiber les alternatives à la connaissance dominante » (Collyer 2018 : 13) et à renforcer son hégémonie.

Dans ce contexte, l’accès à la publication a souvent été présenté comme un maillon essentiel de la reproduction des inégalités et des rapports de pouvoir entre Nord et Sud Global. En témoignent les phénomènes de gatekeeping identifiés par Canagarajah (2002) ou Lillis et Curry (2010), ainsi qu’une étude récente sur la composition des comités éditoriaux comme facteur de diversification dans l’origine des articles publiés (Goyanes et Demeter 2020). Par ailleurs, la circulation des textes d’un contexte à l’autre met en évidence les idéologies qui gouvernent la réception des textes d’un contexte à l’autre (Van den Avenne 2019). Les pratiques de publication comme les pratiques éditoriales sont ainsi amenées à renforcer les inégalités et les hiérarchies symboliques qui favorisent le Nord au détriment du Sud Global. Par là-même, elles peuvent aussi former des lieux de résistance, par exemple lorsque tel ou tel comité de rédaction s’engage pour davantage de justice sociale dans la sélection des articles (Veret 2023).

En lien avec la publication, la citation a aussi été identifiée comme un lieu de pouvoir et d’inégalité : elle constitue en effet un indice de phénomènes de domination épistémique (Beaud 2021), d’effacement et de compartimentalisation des connaissances (Léglise 2022), mais aussi un levier d’action pour contrer la prédominance de certaines références au profit d’auteurs et d’autrices minorisées (Ahmed 2017). La citation reflète donc le champ scientifique autant qu’elle contribue à le structurer, que ce soit par la création de réseaux intertextuels ou par la légitimation de certains savoirs au détriment d’autres. Ainsi les pratiques de citation des chercheurs et des chercheuses donnent-elles à voir comment ils hiérarchisent les savoirs à leur disposition et, éventuellement, comment ils investissent de manière politique la reprise (ou la non-reprise) de telle référence (Agawu 2007).

Ces journées d’études ont donc pour vocation d’explorer conjointement la publication et la citation en tant qu’elles participent des inégalités qui structurent le champ scientifique et des formes de résistance à ces inégalités.  Elles s’intéresseront en particulier à la production de savoirs depuis et sur l’Afrique, tout en fournissant des éclairages d’autres contextes dits périphériques ou semi-périphériques (Amérique latine, Europe de l’Est). L’objectif est donc d’aborder la publication et la citation en fonction des enjeux économiques, idéologiques et géopolitiques qui façonnent la production académique et organisent la légitimité au niveau local, régional ou international. Pour ce faire, ces journées d’études s’appuieront sur des approches empiriques de la publication et de la citation, qu’elles soient qualitatives ou quantitatives et fournira un espace pour des retours d’expérience concernant des initiatives éditoriales, ou des dispositifs formels ou informels mis en place par des comités de rédaction pour favoriser une plus grande diversité des auteurs et autrices.

Organisation : Isabelle Léglise (CNRS SeDyL) ; Cécile Van den Avenne (EHESS, IMAF) ; Thomas Veret (IRD, SeDyL)

Programme

17 novembre 2023 - 14h30 - 17h30

Séminaire Théories et Données linguistiques

Animé par Alexandru Mardale et Anaïd Donabédian, INALCO PLC, salle 5.05

Grammaire du baga pukur, une langue atlantique de Guinée  par Neige Rochant, Université Sorbonne Nouvelle – UMR LACITO / LLACAN

Ce travail est une description grammaticale des deux variétés existantes du pukur, une langue atlantique menacée parlée par moins d’un millier de personnes sur la côte de la Guinée. Il vise à être informé par la typologie afin d’être utilisable par les typologues et les comparatistes. Cette langue n’avait pratiquement jamais été décrite ou documentée auparavant. Cette grammaire respecte une approche descriptive de la forme vers la fonction et englobe tous les niveaux de description, de la phonologie à la structure informationnelle en passant par les phrases complexes. Elle est fondée sur des données empiriques collectées par l’auteure au cours de huit mois et demi de travail sur le terrain entre 2019 et 2023. Le corpus de textes spontanés, qui comprend six heures et demie d’enregistrements transcrits et traduits, englobe divers genres tels que des textes procéduraux, des récits mythologiques et sur les ancêtres, des récits historiques, des descriptions de rituels et de pratiques culturelles, des discours hortatifs, quelques conversations et un conte. Ce corpus, qui a servi de base à la description grammaticale, a également été complété par des données élicitées. Après une introduction offrant un contexte sociolinguistique et méthodologique, des informations sur la classification génétique et un aperçu typologique de la langue, la grammaire est structurée en neuf chapitres : Phonologie ; Parties du discours ; Système de dériflection nominale ; Système de flexion verbale ; Le groupe nominal ; Le groupe adpositionnel et le groupe du verbe à particule ; La proposition simple ; Les phrases complexes ; La structure informationnelle.

L’hypothèse de l’acquisition incomplète à la lumière des données du roumain en tant que langue de patrimoine par Alexandru Mardale (INALCO – UMR SeDyL)

Les locuteurs d’une langue dite de patrimoine (ou d’héritage, angl. heritage language, Cummins 2005, Montrul 2016) sont des bilingues, simultanés ou séquentiels. Ils parlent cette langue en famille, ainsi qu’une seconde langue dans la communauté dans laquelle ils vivent. Selon l’hypothèse de l’acquisition incomplète (Montrul 2008), la connaissance de la langue de patrimoine n’est pas « complète », à cause de l’input réduit auquel ces locuteurs sont exposés. Dans cette étude, nous nous proposons d’évaluer dans quelle mesure cette hypothèse se vérifie chez les locuteurs de roumain en tant que langue de patrimoine en France. Nos données proviennent d’une enquête sociolinguistique et d’un corpus de 45 récits de « l’histoire de la petite grenouille ». Les participants appartenant à 2 tranches d’âge (1 groupe d’enfants de 3 à 12 ans et 1 groupe d’adultes de 18 à 30 ans) vivent en France et ils sont tous des locuteurs de roumain de patrimoine et de français. Les résultats préliminaires de notre recherche, qui se basent sur l’emploi du phénomène de marquage différentiel de l’objet, montrent que l’hypothèse de l’acquisition incomplète ne se vérifie pas pour le roumain.

17 novembre 2023 - 14h00 - 17h00

Séminaire doctoral – Pratiques langagières – terrains, méthodes, théories

Animé par Isabelle Léglise et Valelia Muni Toke (INALCO, 2 rue de Lille, salle L0.01)

Cristine Gorski Severo (Université Fédérale de Santa Catarina):

Language Practices in Afro- Brazilian Religions: Towards Southern concepts of language

In this presentation, I argue that language is a multilayered and intersemiotic sign with social, political and religious significance in Afro-Brazilian contexts. This means that there is no way to imagine what counts as Brazil—and Brazilian languages—without reference to Africa and its cultural legacy and the impact of slavery on Brazil. I explore some concepts, particularly the notions of southern multilingualisms, authenticity and race.  I use such concepts to analyze how languages are used in African Brazilian religious practices, drawing on the ways people build both individual and collective  religious experiences. The religious experiences involve the use and interpretation of language in creative and at times unpredictable ways. This presentation seeks to contribute to the debates on decolonization allied to Southern epistemologies and methodologies in language studies, claiming for an engagement with a critique of the colonial legacy, institutional racism and market forces.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10